La présélection au concours d’infirmière

Le concours d’infirmière est l’un des seuls concours à être ouvert à un large public, même aux personnes qui ne sont pas titulaires du BAC, à condition de passer les épreuves de présélection.

La présélection est organisée par l’ARS (Agence Régionale de Santé). Elle ne se substitue en rien aux épreuves du concours d’un IFSI (institut de formation de soins infirmiers). La présélection a lieu avant les épreuves d’admissibilité du concours.

Si la candidate réussit sa présélection, l’ARS lui délivre une autorisation de se présenter au concours d’entrée, valable 2 ans, au même titre que n’importe quel bachelier ou titulaire d’un diplôme de niveau IV.

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Les conditions d’accès à la présélection

La présélection est destinée aux personnes qui souhaitent changer de cap professionnel ou qui désirent évoluer dans le secteur de la santé.

Elle n’a aucune limite d’âge et aucun diplôme n’est demandé. Seule une expérience professionnelle est nécessaire, pour pouvoir passer la présélection.

Une expérience professionnelle de 3 ans équivalent temps plein est demandée dans le secteur sanitaire ou médico-social, comme les agents des services hospitaliers ou les aides à domicile.

Les aides-soignantes (AS), les auxiliaires de puériculture (AP) et les aides médico-psychologiques (AMP) ne sont pas concernées par ce processus. Les AS et AP sont dispensées des épreuves d’admissibilité au concours. Les AMP, quant à elles, peuvent directement accéder aux épreuves, mais ne bénéficient pas de dispenses.

Si la personne n’a jamais travaillé dans le secteur de l’aide à la personne, sanitaire et sociale, seule une expérience de 5 ans est requise quelque soit le domaine professionnel.

Afin que la présélection soit recevable, il est indispensable de pouvoir justifier son expérience professionnelle, par le biais d’attestations, que l’on peut demander au service des ressources humaines auprès de ses différents employeurs.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Le dossier de présélection
Dossier de présélection

Le dossier de présélection se retire auprès de l’ARS de son lieu d’habitation. Il comprend une fiche d’inscription administrative et un dossier technique, dit dossier de candidature, qu’il convient de renseigner avec minutie.

Partie intégrante de l’évaluation, le dossier de candidature n’est pas qu’une simple fiche d’inscription. Le dossier est examiné par le jury de l’ARS et noté sur 20.

Le dossier doit donner le maximum d’informations sur la candidate, dans le but de retracer l’ensemble du parcours d’études et professionnel.

C’est pourquoi il est indispensable de fournir pour le dossier :

  • Une lettre de motivation personnelle, dans laquelle la personne explique son désir de réorientation professionnelle ou sa perspective d’évolution dans sa carrière sanitaire et sociale. Elle doit également mentionner son intérêt pour le métier d’infirmière.
  • Les attestations du parcours scolaire et/ou universitaire. Les photocopies des diplômes ou des relevés de notes peuvent être jointes au dossier.
  • Un CV ainsi que les attestations de travail des employeurs. La personne doit détailler son parcours professionnel, en indiquant les missions des emplois successifs.
  • Les attestations de formation professionnelle continue. Au cours d’une carrière, la candidate peut avoir suivi des formations générales (premiers secours ou sécurité incendie par exemple) ou plus techniques dans son créneau d’activité.
L’épreuve de culture générale
Epreuves présélection concours infirmière

La candidate est ensuite convoquée à une épreuve de culture générale. Seule l’ARS est habilitée à organiser la présélection au concours d’infirmière. Les IFSI n’ont en charge que la mise en place du concours pour leur propre établissement.

La présélection comprend également une épreuve écrite de 2 heures, notée sur 20. Elle consiste à résumer un sujet d’ordre général de 5000 mots en un texte de 350 à 500 mots.

Elle sert à évaluer les capacités de synthèse, de compréhension et d’expression écrite. Globalement, le jury cherche à voir le niveau de langue française de la candidate.

Pour être admise et pouvoir se présenter au concours d’entrée, la candidate doit avoir une moyenne de 20 sur 40, aux 2 épreuves, sachant qu’une note de 7 sur 20 est éliminatoire.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS