Infirmière en EHPAD et Maison de retraite

Le secteur des personnes âgées est l’un des secteurs sanitaires qui recrute le plus d’infirmières, en raison du vieillissement de la population et de la politique de maintien à domicile.

Ce bassin d’emploi n’attire pas les IDE (infirmières diplômées d’Etat) nouvellement diplômées ou averties, le travail étant réputé moins rythmé et technique.

Pourtant, le métier d’infirmière en maison de retraite est en pleine évolution.

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Le travail d’une infirmière au sein d’une maison de retraite

Près de 7% des infirmières exercent au sein des établissements pour personnes âges dépendantes ou non

Même si son fonctionnement s’apparente globalement à un hôpital (roulement des équipes, hygiène...), l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est un lieu de vie, au-delà d’être un lieu de soins à part entière.

L’infirmière tisse des liens avec les résidents qu’elle côtoie durant plusieurs mois voire années et participe activement à l’accompagnement vers la fin de vie, avec des soins palliatifs.

L’infirmière est présente à tous les moments de la vie d’un résident.

A son arrivée en institution, chaque personne âgée fait l’objet de plusieurs évaluations, pratiquées par le corps infirmier : la grille AGGIR, qui sert à évaluer le niveau de dépendance du résident et une évaluation PATHOS, pour évaluer le niveau de soins pour le patient selon plusieurs corps de métiers (médecin, IDE, pharmacien...).

La professionnelle a pour mission d’accueillir le patient et à l’aider à s’intégrer en collectivité, avec l’équipe. Elle est chargée des soins médicaux et de l’ensemble des actes pour lutter contre la dépendance et dans le but de préserver l’autonomie et le confort.

Les missions de l’infirmière sont variées et tournent autour de plusieurs axes :

  • La prise en charge médicale avec la distribution des médicaments, la mise en place des protocoles de soins, la prise de rendez-vous avec le personnel médical ou para médical (médecin traitant, spécialiste, kiné, pédicure, radiologue...) ainsi que les soins techniques et relationnels avec le patient.
  • La logistique avec l’achat ou la location de matériel de confort, la gestion des consommables de l’infirmerie et de la pharmacie.
  • La veille médicale autour de nouvelles techniques de soins, la pharmacovigilance...
  • La formation et l’accueil des stagiaires.

La journée d’une infirmière en EHPAD, commence et termine par un temps de transmission, avec l’ensemble de l’équipe. La mission principale de la professionnelle est de tourner ses soins, vers le bien-être et la bientraitance des résidents.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
L’accompagnement vers la fin de vie
L’accompagnement vers la fin de vie infirmière

Avec l’âge, une personne peut très vite voir son état de santé se dégrader et basculer dans une prise en charge palliative, pour diverses raisons : une chute, la maladie d’Alzheimer, une pathologie cardiaque, une tumeur...

Les infirmières doivent savoir gérer la démence des personnes âgées et la fin de vie. Les soins palliatifs nécessitent une prise en charge de la douleur et un soutien moral des familles.

L’IDE met en place un protocole pour la fin de la vie, en concertation avec l’équipe soignante. Elle aide les familles, qui traversent une douloureuse épreuve.

L'infirmière a pour mission essentielle d'essayer de respecter les dernières volontés de la personne, si elle est en état de pouvoir communiquer son consentement, autour d'un projet de fin de vie. Elle accompagne la personne âgée, en apportant son soutien moral au patient et en gérant la prise en charge de la douleur au cours des derniers instants.

Les infirmières bénéficient de formations pour améliorer leur technique de soins et préserver leurs ressources morales. Il est possible de préparer un certificat de référent en soins palliatifs spécifique à l'EHPAD.

Devenir infirmière coordinatrice
Infirmière coordinatrice en maison de retraite

L’infirmière au sein d’une maison de retraite peut accéder au poste d’infirmière coordinatrice. Partie intégrante du personnel d’encadrement d’un EHPAD, elle exerce les mêmes fonctions d’un cadre de santé infirmier, dans la mise en place d’une démarche de soins et le planning des équipes d’infirmières et aides-soignantes.

Cette fonction peut être une promotion liée à l’expérience et aux compétences de la personne. Aujourd’hui, il existe un DU (diplôme universitaire) d’infirmier référent en EHPAD, qui permet d’exercer cette fonction, dès la fin de la formation.

La mission de référente de l’infirmière coordinatrice

Lien entre le médecin coordonnateur, prescripteur des soins, les familles et l’équipe soignante, l’infirmière coordinatrice est la professionnelle référente, d’un point de vue médical, au sein de l’établissement.

La professionnelle joue un rôle clef au sein de l’EHPAD, avec un métier à plusieurs facettes. Elle est chargée de :

  • La mise en place d’un projet de vie et de soin pour chaque résident, en collaboration avec la famille.
  • La mobilisation des équipes pour respecter les besoins et les volontés du patient, tout en apportant une réponse juste aux problématiques de santé.

La gestion des ressources humaines de l’infirmière coordinatrice

Cette référente au sein de l’EHPAD gère le planning des infirmières et des aides-soignantes. Elle participe également au plan de formation des professionnels, afin de donner à chacun les moyens pour s’épanouir dans son métier. L’infirmière coordinatrice doit donc créer une cohésion d’équipe.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS