Le concours d'infirmière

  • Accueil
  • Le concours d'infirmière

Le concours est la seule voie d’accès à la profession d’infirmière. L’intégration d’une classe préparatoire ou la préparation à distance augmentent sensiblement les chances d’obtention du concours.

Il est donc impératif de décrocher ce sésame, pour préparer le diplôme d’Etat. L’admission au concours dépend de la préparation préalable.

L’inscription au concours d’infirmière est une démarche administrative rigoureuse, qui requiert le retrait d’un dossier auprès d’un institut de formation de soins infirmiers (IFSI).

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Les conditions d’accès au concours d’infirmière

En fonction des régions de France, le taux de réussite au concours est entre 5 et 15%.

Pour s’inscrire au concours d'infirmière, les candidates doivent répondre à plusieurs conditions cumulatives :

  • L’âge minimal requis pour passer le concours est de 17 ans au 31 décembre de l'année des épreuves de sélection. Toutefois, il n'y a aucune limite d'âge pour se présenter au concours.
  • Un certificat médical est demandé, afin d’attester que la candidate ne soit pas atteinte d'une affection d'ordre psychologique ou physique incompatible avec l’exercice de la profession.
  • Une photocopie du carnet de vaccination est nécessaire pour vérifier la mise à jour des vaccins, comme l’hépatite B, le BCG et les tests tuberculiniques.

Le concours d’IDE (infirmière diplômée d’Etat) est ouvert à un grand nombre de candidats, quelque soit leur cursus scolaire et leur parcours professionnel.

Le baccalauréat est le diplôme demandé pour passer le concours. Le Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires (DAEU) peut se substituer, pour les personnes qui ne sont pas titulaires du baccalauréat. En tant qu’élève de terminale, il est possible de passer le concours. Toutefois, seule l’obtention du baccalauréat permet de valider l’admission au concours.

Pour les personnes qui ne sont pas titulaires du baccalauréat et qui n’ont jamais travaillé dans le secteur paramédical, une expérience professionnelle de 5 ans, tous secteurs confondus, est requise, afin d’accéder à la pré-sélection.

Cette étape se déroule en 2 temps : une étude de dossier et une épreuve écrite. Une fois réussie, la présélection donne accès au concours d’IDE.

Les infirmières titulaires d’un diplôme obtenu hors de l’Union européens doivent se présenter au concours, avec un justificatif de diplôme et le relevé des matières étudiées. Ces documents doivent être traduits par un traducteur agréé. Les candidates doivent se présenter une épreuve d’admissibilité et 2 épreuves d’admission.

Le candidat peut s’inscrire dans tous les concours qu’il souhaite, quelque soit la zone géographique. Il convient de se munir de la liste des écoles d’infirmières en France. On compte plus de 300 IFSI sur le territoire.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Le déroulement du concours d’infirmière
Concours infirmière

Comme tous les concours paramédicaux, les différentes épreuves du concours d’infirmière se déroulent en 2 étapes et nécessitent une réelle préparation en amont.

Les épreuves écrites d’admissibilité

La candidate effectue un commentaire de texte en lien avec l’actualité sanitaire et sociale, à travers lequel elle doit soulever la problématique et émettre des arguments fondés sur ses connaissances.

Ensuite, elle passe des tests de logique, d’aptitude numérique et de raisonnement. Redoutés par les candidates, il est important de regarder les annales du concours d’infirmière, afin de voir la nature et la teneur des épreuves des années précédentes.

L’oral d’admission

Devant un jury de professionnels, la candidate réalise un court exposé de 10 minutes, sur un sujet soumis. Des questions en rapport avec la thématique du sujet lui seront posées.

La candidate doit ensuite exposer son parcours scolaire et / ou professionnel et ses motivations pour le métier d’infirmière, afin de convaincre le jury.

Les personnes titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignante (DEAS) ou d’auxiliaire de puériculture (DEAP) n’ont qu’un examen d’admission au concours d’IDE, réservé aux professionnelles : une épreuve écrite de mise en situation professionnelle.

Les dispenses d’épreuves d’admissibilité
Dispenses d’épreuves d’admissibilité

En fonction du cursus scolaire ou du parcours professionnel, il est possible de ne passer que l’oral d’admission. La candidate est considérée admissible d’office.

Les étudiants de PACES (première année commune d’études de santé) non admis en 2ème année de médecine, odontologie, pharmacie ou maïeutique (sage-femmes) peuvent passer le concours et être dispensés des épreuves écrites, à condition d’avoir validé les unités d’enseignement de PACES.

Les aides-soignantes, les auxiliaires de puériculture et les aides médico-psychologiques (AMP) peuvent passer le concours avec une dispense d’épreuves d'admissibilité, après 3 ans d'expérience professionnelle.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS