Compétences et qualités de l’infirmière

L'infirmière exerce une profession polyvalente, grâce à laquelle elle établit une relation de proximité et de confiance avec ses patients, tout en délivrant des soins infirmiers pour soulager la douleur, administrer des médicaments et soutenir la famille.

Le métier d’infirmière peut être une vocation, une envie depuis l'enfance, un projet professionnel mûrement réfléchi ou une reconversion.

Pour s’épanouir dans ce métier de coeur et d'action, il est nécessaire d’avoir à l’esprit, que l’infirmière prend en charge le patient, de manière globale et transversale, d’un point de vue biologique, psychologique, sociologique et spirituel.

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Des qualités humaines pour exercer la profession d’infirmière

L’infirmière joue un rôle clé dans les structures de soins, puisqu'elle est le relais entre le patient, le médecin et sa famille.

L’IDE (infirmière diplômée d’Etat) doit avoir de :

  • L’empathie. Ce métier demande des capacités de compréhension. Elle doit être ouverte et accueillir les émotions du patient, afin d’agir dans la compassion et dans le respect de sa personne, sans se laisser envahir par ses propres sentiments.
  • La patience. Même si le planning d’une infirmière est chargé et minuté, cette dernière doit rester patiente et prendre son temps, dans l’accompagnement des gestes de la vie quotidienne, lors d’un examen médical... Le contact humain est tout aussi important que l’aspect technique lors d’un soin.
  • L’écoute. Fondamentalement relationnel, le métier d’infirmière est basé sur le contact avec le patient, le corps médical et la famille. Souvent, elle informe la famille sur l'état de santé du patient et répond aux inquiétudes de l'entourage.

Le métier d’IDE demande d’avoir une résistance physique et morale à toutes épreuves. Une bonne constitution physique est requise.

La professionnelle travaille en station debout, toute la journée. Elle peut avoir des charges lourdes à porter, même si le matériel médical comme le lève-malade apporte plus d’ergonomie au travail.

Comme tout professionnel du secteur médical, l’infirmière est soumise à des horaires variables.

Elle commence très tôt le matin (vers 6 heures), finit tard le soir (à 21 heures) ou a des horaires de coupe, avec une pause de 3 heures dans l’après-midi. Elle peut également exercer son métier de nuit.

Si les IDE salariées ont un temps de travail équivalent à 35 heures, les infirmières libérales travaillent jusqu’à 50 heures par semaine. Ces horaires atypiques peuvent être éprouvants pour l’organisme.

L’infirmière est confrontée à la souffrance, au handicap, à la mort et au deuil des familles. Il faut donc faire preuve d’une réelle force de caractère.

Toutefois, les professionnelles les plus expérimentées ont parfois leur moment de faiblesse car nul ne peut rester insensible à la douleur. C’est pourquoi des formations sont proposées aux professionnelles afin de décharger leur trop-plein émotionnel.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Les compétences professionnelles de l’infirmière
Les compétences de l'infirmière

Tenue par le secret professionnel, l'infirmière assiste le patient tout au long de sa prise en charge. Suite à l’obtention de son diplôme, elle peut être capable d’exercer dans n’importe quel service avec :

  • Un haut niveau de technicité, comme les urgences ou les soins intensifs.
  • Une réelle relation humaine, par exemple, la psychiatre ou un réseau de santé.
  • Une charge émotionnelle forte, comme les soins palliatifs ou la pédiatrie.
  • Un accompagnement sur du moyen terme, qui représente une grande partie du travail en gériatrie ou en EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

L’infirmière doit combiner en permanence l’aspect technique de son métier, avec l’aide au patient. Capital, ce dernier point est de plus mis en avant par les équipes, afin de ne pas basculer dans la maltraitance.

L’IDE est chargée de la surveillance de l’état général de santé du patient. Elle vérifie de nombreux points, au cours d’une visite, de la distribution des médicaments ou d’un soin : poids, température, tension, hydratation, élimination, mobilité et état cutané pour prévenir des escarres...

Les aspects techniques du métier d’infirmière
Les aspects techniques du métier d’infirmière

Au cours de leur formation, les infirmières apprennent des gestes techniques des plus simples aux plus complexes. Durant leur stage, elles sont formées par d’autres professionnels aux actes médicaux. En fonction des services, l’infirmière répète plus ou moins les mêmes gestes et acquiert un grand savoir-faire. L’IDE peut être amenée à faire, par exemple :

  • Une pose d’une sonde naso-gastrique.
  • Une pose de perfusion.
  • Un prélèvement sanguin.
  • Une insertion de drain ou de canule.
  • Une intubation.
  • Une réanimation suite à un arrêt cardiaque...

Au sein des hôpitaux ou des cliniques, les soins de nursing sont de la compétence des IDE. Toutefois, les actes en rapport avec l’hygiène (toilette, bain, shampooing, bain de pieds, bas de contention) sont déléguées aux aides-soignantes. Au sein d’un SSIAD ou en exercice libéral, ce type de soins est réalisé au domicile du patient et fait partie des prérogatives de l’infirmière.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS