Le financement de la formation d’infirmière

Vous souhaitez vous lancer dans des études d’infirmière mais vous vous interrogez sur le coût d’une formation d’infirmière sur 3 ans. Les études d’IDE (infirmière diplômée d’Etat) sont payantes.

Le coût de la formation est variable selon les instituts de formation de soins infirmiers (IFSI) et du statut de l’élève. Il ne faut pas les confondre avec le coût d’une classe préparatoire ou d’une préparation à distance au concours, engagé indépendamment par la candidate.

De nombreuses aides peuvent participer au financement de la formation d'infirmière en fonction du cursus scolaire et professionnel, ainsi que de l’âge de l’élève infirmière : le Conseil régional, les bourses du Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires (CROUS), un contrat d’apprentissage pour les moins de 26 ans, un droit au CIF (congé individuel de formation) pour les salariés...

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

Le coût des études d’infirmière

Le montant d’une année de formation en IFSI est variable selon la nature de l’établissement, qui est automatiquement rattaché à une université.

Les instituts publics

Les instituts publics et l’Assistance publique / Hôpitaux de Paris sont très prisés lors du passage du concours. Les frais d’inscription sont payants, mais la scolarité est gratuite.

Le montant des frais d’inscription est indexé sur les tarifs de l’université, auquel l’IFSI se rattache. Les étudiants non boursiers, à l’échelon 0 de la grille du CROUS peuvent être dispensés de ses frais.

Les instituts de formation privés ou de la Croix Rouge

La future IDE doit s’acquitter des frais d’inscription, dont le montant est fixé par l’université et des frais de scolarité, qui sont variables et libres. Il faut compter entre 700 et 2000 euros par an, selon les structures de formation.

A cela s’ajoutent des frais annexes comme le paiement de la Sécurité sociale pour les étudiants, qui est de 200 euros environ par an et l’achat des tenues professionnelles, dont le coût varie selon le nombre (en moyenne 170 euros).

Afin de faciliter le financement de la formation du candidat, les IFSI proposent un échelonnement des paiements, au moment de l’inscription.

Les aides financières destinées aux étudiants

Les bacheliers ou les étudiants qui ont fait plusieurs années universitaires peuvent bénéficier d’un statut d’étudiant. L’étudiante doit établir un dossier social étudiant, sur le site de CROUS de l’académie de son lieu d’études, pour une demande de :

  • Bourse sur critères sociaux, selon la situation personnelle et les revenus familiaux.
  • Logement en résidence universitaire pour une chambre universitaire ou un studio.

C’est en fonction du plafond familial de revenus, lié à la déclaration d’impôt des parents, que le CROUS accorde ou non des aides financières aux étudiantes. Il est également possible de solliciter sa banque, pour l’obtention d’un prêt étudiant.

L'allocation d'étude est la solution la plus confortable pour financer sa 2ème et 3ème année de formation. Au terme de la 1ère année validée en IFSI, l’étudiante signe un contrat de pré-recrutement auprès d’un employeur, qui s’engage à une embauche, suite à l’obtention du diplôme d’Etat. En échange, la future IDE doit rester au moins 3 ans dans l’établissement signataire.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Les aides financières possibles pour les demandeurs d’emploi
Aides financières pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une prise en charge des coûts de formation, en fonction de la politique du Conseil régional. Ce dernier peut contribuer voire financer intégralement, les études. Le montant de cette aide varie selon les régions.

Les demandeurs d’emploi peuvent être rémunérés, selon leur situation, grâce à différentes allocations :

  • L’allocation de retour à l’emploi (ARE) que le demandeur d’emploi touche en fonction de ses droits.
  • L’allocation d'aide au retour à l'emploi formation (AREF), destinée aux personnes qui arrivent en fin de droit, en cours de leur formation. Elle permet de prendre le relais financier, jusqu’à l’obtention du diplôme.
  • Une rémunération accordée par le Conseil régional, pour les demandeurs d’emploi hors dispositif de l’allocation de retour à l’emploi (ARE), à condition que la formation soit prescrite par Pôle Emploi.

Réservé aux personnes de moins de 26 ans dépendant de la Mission locale, le contrat d’apprentissage permet de financer ses études d’infirmière, en devenant salariée de la structure de soins.

La rémunération est indexée suivant son âge et son année de formation, allant de 41 à 78% du Smic. En contrepartie, après son diplôme, l’infirmière doit travailler autant de temps qu'elle a bénéficié de ce contrat.

La prise en charge complète de la formation pour les salariés
Prise en charge complète de la formation

Les salariés peuvent voir leur salaire maintenu durant une partie voire l’intégralité des études d’infirmière, dans le cadre de la formation continue.

Le congé individuel de formation (CIF) permet de maintenir le salaire durant un an et peut être prolongé sur demande, auprès du Fongécif. Pour bénéficier du CIF, il faut avoir signé un CDI, dans l’entreprise dans laquelle la personne y travaille depuis 2 ans.

Le congé de formation professionnelle est réservé aux fonctionnaires ou contractuelles, ayant travaillé au moins 3 ans dans la fonction publique hospitalière. Les étudiantes infirmières perçoivent une indemnité mensuelle forfaitaire (85 % du salaire brut).

Si la formation continue n’était réservée qu’aux titulaires ou aux personnes en CDI, elle est également accessible aux personnes en CDD, via le CIF-CDD, en se renseignant auprès de la Mission locale ou Pôle emploi.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS