Infirmière à l’hôpital ou en clinique

Polyvalente, l’infirmière au sein d’un hôpital, participe activement au projet de soin du patient et organise sa prise en charge, tout en évaluant sa situation clinique.

La professionnelle occupe un poste où le travail est rythmé, avec une synergie d’équipe et des notions techniques.

L’infirmière doit réaliser, à la fois, des tâches propres et des actes délégués, auprès du patient. Toutefois, cette profession prend une dimension administrative nouvelle, avec le dossier de soins du malade.

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

La réalisation des soins, la mission principale de l’infirmière

La corporation des infirmières en établissements hospitaliers ou cliniques représente plus de 80% des professionnelles en exercice.

Lors de la prise en charge du patient, le métier d’infirmière comprend 2 types de tâches : les actes médicaux, délégués par le professionnel de santé et les missions propres, où l’IDE évalue l’état clinique du patient et décide des actions ou protocoles à mettre en place pour améliorer sa santé ou son bien-être.

L'infirmière réalise des actes délégués, qui ne peuvent être accomplis que sur prescription du médecin. Ces gestes techniques réalisés sous ordonnance médicale sont l’essence même du métier :

  • La délivrance de médicaments.
  • La réalisation d’une ponction.
  • La pose des sondes et des cathéters.
  • Les prélèvements sanguins.

L’infirmière n’a pas le droit d’avoir l’initiative des actes médicaux, qui relèvent d’une prescription. Toutefois, elle est chargée de la surveillance du patient, pour le bon déroulement des soins tels que :

  • Le bon débit de la perfusion.
  • La vérification du dosage et des interactions médicamenteuses.
  • L’administration de l’alimentation par sonde gastrique.
  • Le changement de sonde ou d’un pansement.
  • L'aide au lever et la surveillance suite à une opération.

La surveillance s'effectue en binôme, avec plusieurs passages par jour auprès du patient. Dans les services de soins intensifs ou de réanimation, la présence d'infirmière est constante.

Responsable des actes de l’aide-soignante, elle n’est pas pour autant sa supérieure hiérarchique. Le travail entre infirmière et aide-soignant est fondamental au sein d’un service hospitalier et s’établit sur la base de la coopération.

Elle délègue l'accompagnement dans les gestes de la vie quotidienne (repas, marche, toilette) aux aides-soignantes, dans de nombreux services.

Dans le cadre de la surveillance du patient, la professionnelle établit un diagnostic infirmier. Elle peut donc mettre en place, dans le cadre de soins préventifs, curatifs ou palliatifs, par exemple :

  • Les soins cutanés, comme les soins de bouche.
  • La prévention et les soins d'escarres.
  • La mise en place d’un équipement de confort auprès du patient.
  • Un contrôle périodique de la tension artérielle, du rythme cardiaque et de la température du patient.

En cas d’aggravation de l’état de santé du patient, l’infirmière doit juger des actions à mener pour aider le malade. Elle doit également alerter les médecins, si la personne a besoin d’un nouveau diagnostic médical.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Les différents services d’un centre hospitalier
Les différents services pour une infirmière

Au cours de ses études, l’infirmière réalise différents stages, pour apprendre son métier et définir son projet professionnel. Elle peut exercer dans tous les services, dont voici quelques exemples :

  • Cardiologie, pour les pathologies liées au cœur.
  • Endocrinologie, pour les personnes ayant des soucis au niveau des glandes (thyroïde, diabète…).
  • Ophtalmologie, pour les soins et interventions autour de l’œil et la vision.
  • Gériatrie ou gérontologie, dédié au vieillissement de la personne. Même si on estime qu’une personne peut aller en gériatrie à partir de 60 ans, la moyenne d’âge des patients se situe autour de 80 ans.
  • Gastro-entérologie, qui englobe l’hépatologie et la chirurgie viscérale, pour traiter toutes les maladies en lien avec le système digestif.
  • Gynécologie, avec l’obstétrique, pour le suivi des femmes enceintes et la maternité.
  • Oncologie, pour le traitement des personnes atteintes d’un cancer.
  • Hématologie, pour traiter les patients ayant un problème sanguin, lymphatique, à la moelle ou aux ganglions (leucémie).
  • Pédiatrie, pour la prise en charge des enfants de 0 à 16 ans, avec la néonatologie, spécialisée pour les nouveau-nés ou les prématurés.
Les tâches administratives de l’IDE
Les tâches administratives de l’IDE

Quelque soit le service, la journée d’une IDE (infirmière diplômée d’Etat) commence et se termine par les transmissions, avec l'équipe pluriprofessionnelle. Elle reçoit et donne les informations, à chaque changement d’équipe.

L’infirmière a de nombreuses obligations administratives, qui participent à la traçabilité et à la mise en place d’une coordination dans l’intérêt du patient :

  • Remplir le cahier de liaison, qui est lu durant les transmissions et accessible à tous (cadre de santé, aide-soignantes ou IDE).
  • Gérer le stock des médicaments du service et passer les commandes auprès de la pharmacie centrale ou des pharmacies de secteur.
  • Etablir le planning des soins du service, en collaboration avec le cadre de santé.
  • Organiser le parcours de soin du patient par la prise de rendez-vous dans d'autres services ou auprès de professionnels libéraux.

L’infirmière a également pour mission de remplir et de mettre à jour le dossier de soins infirmiers informatisé.

Au-delà d’être une obligation administrative, l’IDE s’en sert comme un outil au quotidien, pour créer une coopération entre professionnels de santé, assurer la continuité des soins ou encore limiter les risques d’accidents iatrogéniques, liés aux interactions médicamenteuses.

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS