Les évolutions de carrière pour les professionnelles de santé (dispense)

Ouvert aux titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignante (DEAS) ou d’auxiliaire de puériculture (DEAP) avec une expérience professionnelle équivalente à 3 ans en temps plein, le concours ne se déroule que sur une épreuve écrite d’admission.

Ces professionnelles de santé sont donc dispensées des épreuves écrites d’admissibilité et de l’oral d’admission. Un quota est réservé aux AS (aides-soignantes) et AP (auxiliaires de puériculture), dans le classement final, pour intégrer l’institut de formation de soins infirmiers (IFSI).

Vous cherchez à préparer le concours d'Infirmier ? Cours Minerve peut vous aider efficacement à obtenir votre concours d’entrée en école. Demandez à recevoir une documentation gratuite ! Etudiez de chez vous à votre rythme et sans contrainte !

La dispense pour les auxiliaires de puériculture et aides soignantes

La formation d’infirmière peut être l’occasion de donner un souffle nouveau et de consolider ses connaissances, grâce à 3 années d’études. Les aides-soignantes et les auxiliaires de puériculture peuvent évoluer dans leur carrière professionnelle, grâce à ce concours.

Elles bénéficient d’une épreuve spécifique pour le concours d’infirmière. En 2 heures, la candidate doit résoudre 3 situations professionnelles, en mettant en avant une problématique et des arguments.

La résolution de cas pratiques permet au jury d’évaluer les capacités d’expression écrite et d’analyse de la professionnelle, qui connaît déjà le milieu sanitaire et social.

Les dispenses d’épreuves classiques ne concernent pas les aides médico-psychologiques (AMP). Ces dernières ont accès au concours et doivent passer les 3 épreuves, à condition d’avoir 3 ans d’expérience à leur actif.

Accessible sans diplôme
Besoin d'être guidée ?
Demandez à être contactée par un conseiller Cours Minerve par téléphone pour étudier votre situation et recevoir une documentation
Les quotas dans le classement du concours
Classement du concours d'infirmière

Le nombre de candidats admis par région est fixé par un arrêté du Ministère de la Santé. Ce nombre est réparti parmi les IFSI, en fonction de leur capacité d’accueil.

Lors du classement final, une partie des places est réservée aux AS et aux AP. Le quota est souvent fixé à 20% par promotion. Ces places sont attribuées en fonction des notes obtenues à l’épreuve d’admission. Les candidates titulaires du PACES (première année commune aux études de santé) peuvent également profiter de cet avantage.

Suite à l’obtention du concours, l’AS ou l’AP ne peut pas bénéficier d’un cursus passerelle. La passerelle ne marche que pour les auxiliaires de vie sociale, les ambulanciers, les aides médico-psychologiques (AMP), les titulaires de la mention complémentaire aide à domicile et les auxiliaires de puériculture, qui souhaitent intégrer la formation d’aide-soignante. Les aides-soignantes ont également accès à la passerelle pour la formation d’auxiliaire de puériculture.

La passerelle permet de valider automatiquement des unités d’enseignement, ce qui dispense de suivre les cours, en intégrant directement la formation. Le cursus passerelle n’est pas valable pour le concours d’infirmière.

Même si les professionnelles ont une expérience de terrain, dans le secteur médico-social, les modules d’enseignement doivent être suivis dans leur intégralité.

Exemples de cas pratiques pour l’admission des professionnelles de santé
Cas pratiques pour professionnelles de santé

Dans l’énoncé du cas pratique, une situation d’un ou plusieurs patients, avec une pathologie ou un état de santé particulier est exposée de manière détaillée. La candidate doit savoir trier les informations importantes et les détails superflus, afin de poser un diagnostic et apporter des préconisations.

Cas pratique au concours IFSI

Mme V est âgée de 77 ans. Après une chute dans les escaliers à son domicile, le matin pour prendre son petit-déjeuner, elle est hospitalisée en service d'orthopédie le 15 août à 11h pour fracture du col fémoral droit.

Sa voisine lui a porté secours, en venant lui apporter son journal de presse locale. Mme V souffre de rhumatismes et d'ostéoporose. Sa maison est sur 4 étages : la cave est aménagée, ainsi que le grenier. Mme V a un fils de 46 ans, qui vit à 700 km de chez elle. Mme V a été opérée de la cataracte, il y a 6 mois. Elle porte des lunettes. Elle a pu continuer à faire ses courses et rester autonome. Elle porte un appareil dentaire intégral : elle ne mange que des aliments faciles à mâcher et notamment des pâtisseries.

Repérez les pathologies liées au vieillissement de la personne âgée. Quelles sont les actions et le protocole à mettre en place pour un retour à domicile ?

Sujet au concours pour AS et AP

Vous avez en charge Axel, 8 ans, hospitalisé en pédiatrie, pour une ablation des amygdales. Ses parents ne sont pas présents : la maman s'occupe de ses soeurs jumelles de 2 ans et le papa, qui devait être présent, est atteint de la grippe.

Des antalgiques sont prescrits, mais Axel est souffrant. Il pleure et refuse de boire. Il reste prostré dans son lit, avec son doudou.

Quelles sont les propositions à faire pour améliorer le protocole de soins de l'enfant ?

Votre expert du secteur paramédical

Durée de la préparation, méthodologie, mode d’évaluation, facilités de paiement en fonction de votre budget … EN SAVOIR PLUS